gravipack-header-test-scientifique-medical

Test scientifique et médical

Une nouveauté créative unique et innovante

Accueil / Test scientifique et médical

La pré-étude

L’inconfort perçu pendant le port d’une charge par l’utilisation d’un sac à dos est un problème majeur, que ce soit chez les étudiants, les voyageurs, les actifs, les militaires, ou bien pendant les activités de plein air.

Notre souhait était de réaliser une pré-étude scientifique et médicale, sur la répartition des contraintes que le sac à dos exerce sur le corps, et son impact sur la posture avant toute commercialisation.

Des systèmes d’analyse du mouvement, avec des plateformes de force, ont été utilisés pour faire une analyse en dynamique inverse pour voir comment le port du sac influence la cinématique et les moments articulaires lors de la marche par exemple. Des algorithmes existent, il a fallu les adapter. Une mesure des pressions exercées par le sac sur le dos a été rendu possible en utilisant une nappe de pression sur quelques sujets.

Durant la marche, le thorax sert de base de support fixe dans l’espace et il permet d’emmagasiner l’énergie de rotation du bassin pour ensuite lui restituer, tel un ressort. D’autre part il aide à maintenir la stabilité de la tête, et donc du regard horizontal. C’est ici qu’intervient le mouvement de balancier des bras. Ils viennent équilibrer le thorax et lui permettre de rester stable. Si ce mouvement des bras est restreint, tout un ensemble de muscles au niveau du dos va devoir intervenir pour stabiliser le thorax, ce qui est coûteux en énergie.

gravipack-header-test-scientifique-medical

Pour avoir une marche efficace

  • la rotation du bassin doit être préservée,
  • le thorax doit être stable,
  • les épaules doivent être libres, afin de permettre le balancement des bras.
gravipack-header-test-scientifique-medical-marche-efficace
gravipack-header-test-scientifique-medical-sac-a-dos-sans-gravipack

Un sac à dos sans Gravipack®

  • son moment d’inertie vient perturber la stabilité du thorax,
  • son poids est appliqué essentiellement sur les épaules, facteur d’inconfort et limitant le balancement des bras,
  • la rotation du bassin est diminuée

Un sac à dos lambda avec Gravipack®

  • meilleure stabilité du sac et du thorax. Le moment d’inertie du sac est plus en phase avec celui du thorax.
  • 30% du poids des épaules est transféré au niveau du bassin. Les épaules sont plus libres, moins d’inconfort, moins limitant pour les bras.
  • rotation du bassin limitée car la ceinture représente une contention physique limitante.
gravipack-header-test-scientifique-medical-bandeau

Ce qu’il faut savoir !

Un sac à dos trop lourd provoque un fléchissement du corps vers l’avant qui se symbolise par un arrondissement des épaules, une position dans laquelle muscles et ligaments ne parviennent plus à assurer un maintien du corps droit, entrainant ainsi des douleurs non seulement au cou et aux épaules, mais aussi au niveau des lombaires, des hanches et parfois même aux genoux.

Grâce à sa technologie novatrice, Gravipack® inverse ce phénomène en vous permettant de conserver le dos droit ce qui améliore d’emblée votre posture : le champ visuel reste horizontal, le corps est plus libre de ses mouvements, le balancement des bras essentiel à la marche se fait plus naturellement. Vous évitez ainsi migraines et douleurs en fin de journée ou encore les problèmes de scoliose pour les plus jeunes.
Une pré-étude biomécanique* avec analyse du mouvement et des capteurs sur le corps avec le produit vient objectiver son apparente légèreté ressentie par les utilisateurs au-delà de nos espérances.

gravipack-header-test-scientifique-medical-sac-a-dos-ce-qu-il-faut-savoir

Elle détermine également les caractéristiques de notre dispositif Gravipack® :

  • épaules libérées, le balancement des bras est préservé,
  • thorax stable,
  • armature externe au niveau thoracique (anses rigides et deux ceintures : thorax haut, thorax bas), qui se sert du poids du sac pour assurer une meilleure stabilité de l’architecture corporelle
  • moment d’inertie du sac et du thorax plus en phase,
  • le sac à dos et son poids sont répartis sur les flancs.

*Université Lyon 1 Etude Biomécanique et Analyse du mouvement, Laboratoire IFSTTAR